Avant et maintenant : comment l'éruption du volcan Arenal au Costa Rica a tout changé

Par Shannon Farley

Il y a quarante-huit ans, la communauté agricole paisible d’Arenal, Costa Rica, vivait paisiblement de l’élevage du bétail et de l'agriculture autour de la montagne en forme de cône, couverte de forêt tropicale, appelée Cerro Arenal. La vie s’était écoulée ainsi tranquillement pendant près de 500 ans.

Personne ne s’attendait à ce qu’au matin du 29 Juillet 1968, des événements soudains changeraient leur vie à jamais ainsi que l'histoire du volcan Arenal.

Près d'un demi-siècle après l’inattendue éruption violente de nouveau dans la vie de volcan Arenal, il est presque impossible de penser qu'il y eu un moment où la vie des habitants de la région ne tournât complètement autour du massif. Aujourd'hui, le volcan Arenal est l'un des sites naturels les plus visités du Costa Rica et l'économie locale dépend principalement de la centaine de milliers de touristes qui visitent la région chaque année. Depuis les dizaines d'hôtels et de restaurants aux excursions de nature et d’aventures, des magasins de souvenirs aux entreprises de transport, et l'existence même du parc national du volcan Arenal, tout se concentre autour du volcan au premier plan. Rien de tout cela n’aurait pu se produire, cependant, sans ce jour fatidique.

Tôt dans la matinée du lundi 29 Juillet 1968, à environ 07h30, la « montagne » de l’Arenal, dont on sait maintenant que c’était un volcan en sommeil, a explosé sans avertissement. Des éruptions extrêmes de roches, de lave et de cendres ont continué pendant trois jours, enterrant plus de 15 kilomètres carrés et dévastant les villages de Tabacón, Pueblo Nuevo et San Luís. Quand tout s’est calmé, 87 personnes avaient perdu la vie, ainsi que de nombreux animaux ; plus de 232 kilomètres carrés de terres ont été affectés. A la hauteur de l'éruption, qui a formé trois nouveaux cratères, le volcan Arenal a vomi des quantités massives de lave et de cendres et a jeté des rochers géants jusqu'à un kilomètre de distance à une vitesse de quelque 600 mètres par seconde.

Pendant quatre décennies, les explosions visibles de lave du volcan Arenal, les roches, la fumée et les cendres ont attiré des scientifiques et des touristes de partout dans le monde, changeant radicalement le paysage et les infrastructures. Des stations d’eaux thermales ont vu le jour dans toute la zone de l’Arenal. Le Parc national volcan Arenal a été créé en 1991 avec l'impressionnant cône presque parfait, de 1633 mètres d’altitude comme caractéristique la plus imposante. Le barrage hydroélectrique du lac Arenal a été construit en 1979 et produit aujourd'hui près de 18% de l'électricité totale du pays.

Depuis 2010, le volcan Arenal est entré dans une phase de repos avec peu d'activité, un processus naturel pour les volcans actifs. Ses champs de lave et les émissions occasionnelles de vapeur d'eau et des gaz fascinent toujours les visiteurs.

L’Arenal Observatory Lodge, qui a fait ses débuts dans les années 1970 avec des logements pour les scientifiques de l’Institut Smithsonian venus étudier le volcan, est toujours l'un des endroits idéaux pour observer le volcan Arenal avec une vue imprenable. L'éco-lodge est le seul hôtel de l’Arenal à l'intérieur du parc national à proximité du volcan, mais dans une zone sans danger.

Vous pouvez en apprendre davantage sur l'histoire fascinante du volcan Arenal et ses environs au Musée de l'Observatoire à l’Arenal Observatory Lodge. Le musée de trois étages propose des expositions et une terrasse d'observation au dernier étage ; il est ouvert tous les jours 8h00 à 20h00 pour des visites autoguidées.