Une grande experience de voyage à l’Arenal Observatory Lodge.

Vous voulez savoir ce que c’est que d’être seulement quelques kilomètres au pied d’un volcan? Vous pourrez le savoir si vous séjournez à l’Arenal Observatory Lodge, un hôtel situé à 2,7 km du volcan Arenal. Cette immense propriété de 350 hectares propose 11 km de sentiers, des cascades, des randonnées guidées tous les jours, un musée, une tour d’observation et un jardin, le tout avec une vue incroyable sur le volcan. Dans le cas où vous seriez inquiet, le lodge se trouve dans la zone D du volcan (à faible risque), donc la seule influence serait des vents de l’est. Construit en 1972 à l’origine comme une station de recherche scientifique de l’Institut Smithsonian, c’est maintenant un hôtel parfait pour ceux qui cherchent des vacances en pleine nature et qui veulent simplement profiter de la vue et des bruits de la nature. Avec autant d’activités à faire sur la propriété, on aura un très agréable et fort intéressant séjour à l’Arenal Observatory Lodge.

Niché dans la forêt à proximité du parc national, l’Arenal Observatory Lodge offre certaines des vues les plus proches du volcan dans la région. Nous avons passé une nuit à l’auberge dans une chambre Smithsonian qui avait une petite terrasse de sorte qu’il est possible de s’asseoir dehors et admirer la nature. Vous pouvez facilement voir des singes grimpant aux arbres, des papillons perchés sur des fleurs, des colibris volant dans tous les sens et bien sûr, une vue fantastique sur le volcan. Il était tellement incroyable à regarder que je ne peux même pas imaginer ce que c’était quand le magma coulait ! La nuit, ce devait être la vue la plus fantastique – la lave coulant sur les flancs en phase avec les grondements du volcan.

Il y a des sentiers à découvrir et nous n’avons pas eu assez de temps pour faire le parcours le plus long ; nous avons effectué la randonnée facile à la cascade. Il ne nous a fallu pas plus de 20 minutes pour y arriver, la cascade était petite mais très agréable à regarder. Vous ne pouvez pas vous y baigner, mais il y a une petite zone d’observation où vous pouvez sentir l’écume d’eau douce. A proximité se trouve le pont suspendu Danta qui surplombe la cascade et vous pouvez suivre le pont pour rentrer au bâtiment principal. Les sentiers les plus difficiles prennent environ 4-5 heures au total et vont vers une lagune d’un cratère appelé Cerro Chato.

Tout autour de la propriété, il y a beaucoup de jardins de fleurs magnifiques et des plantes, un refuge pour les oiseaux et des vues étonnantes sur le volcan. La piscine à débordement et le bassin à remous sont un endroit idéal pour se relaxer, surtout la nuit où vous pouvez vous détendre sous les étoiles.

Le personnel de cet hôtel est très agréable, ils étaient heureux de nous voir ici et c’était amusant de parler avec eux. Nous avons regardé le match Costa Rica// Panama dans le salon et le gérant a explosé et célébré avec nous quand ils ont marqué (le Costa Rica a gagné). Apparemment, le plus récent des travailleurs à l’hôtel est là depuis 5 ans déjà tandis que la majorité des employés est là depuis 10 ans et +. Vous pouvez parler du dévouement des employés !

Il était prévu de faire de l’équitation et basé sur mon expérience précédente, j’étais prêt pour une balade décontractée mais cela s’est avéré être la plus excitante que je n’ai jamais eue. Il y avait juste Yeison, moi et notre guide et la première chose que notre guide nous a demandé était: «Qui veut le cheval le plus calme? » Euh, certainement moi … J’ai attrapé les rênes de la beauté brune et blanche et le cheval moins calme est allé à Yeison. Le guide ne mentait pas, le cheval de Yeison était en forme ! Il galopait à 500 mètres devant nous et heureusement que Yeison avait de l’expérience en équitation car ce gars était pressé d’arriver quelque part. C’était drôle de voir que chaque fois que le guide et moi rattrapions Yeison, son cheval repartait au trot pour être de nouveau en tête et ce, sans hésiter.

Même si c’était un jour de pluie, tout le temps au cours de notre balade, je pense que j’ai dit le mot « wow » une vingtaine de fois. J’ai continué à regarder et découvrir la nature autour de moi. Cette propriété est très impressionnante, et pas seulement parce qu’elle est si près du volcan mais aussi parce qu’elle est si tranquille et si bien entretenue. Malgré le niveau modérément élevé de commercialisation présent à La Fortuna, ils ont gardé cette propriété immaculée et non contaminée.

Après notre promenade, nous sommes allés au restaurant pour manger un peu. Le restaurant a une vue magnifique à la fois sur le volcan et le lac du balcon et il y a un petit jardin juste à l’extérieur où vous pourrez déguster votre repas aux côtés des oiseaux et autres animaux sauvages. Yeison et moi avons commandé un « arroz con pollo » et c’était le meilleur que je n’avais encore eu au Costa Rica. Certes tous les aliments que j’ai  mangé pendant ce voyage jusqu’ici ont été délicieux, mais en ce qui concerne le poulet et le riz, ceux-ci ont été mes préférés, haut la main.

Une chose que j’ai remarqué, c’est qu’il n’y a pas de télévision dans les chambres. On veut que vous appréciiez d’être dans la nature, mais il y a télévision et une connexion Wifi gratuite dans le hall pour ceux qui veulent prendre les nouvelles ou vérifier leurs emails. Il y a un coin de jeux dans le même bâtiment que le musée avec un baby-foot et une table de ping-pong et nous avons décidé de tenter notre chance au ping-pong. J’étais tellement sûr que j’allais battre Yeison … mais après une heure de ping-pong, j’ai tristement perdu 2-1 (bouh !!! gènes chinois, vous m’avez fait défaut).

Notre chambre était assez spacieuse avec un lit confortable et beaucoup de place pour nos affaires. Vous pourriez dire que l’endroit est un peu vieux, mais il y a eu un bon travail de soin en termes de structure et d’accessoires tout en gardant une sensation d’endroit sauvage. Yeison ne savait pas qu’il y avait une vraie porte sur la terrasse et nous avons dormi comme devant un grand écran et j’ai été réveillé très tôt le lendemain matin par plusieurs singes hurleurs qui avaient ce qui semblait être une conversation très intense. Après qu’ils nous aient fait part de leurs différences (pendant au moins dix minutes) j’ai enfin été en mesure de me rendormir. Mais bon, ça fait partie de la vie dans la jungle, n’est-ce-pas ? Vivre le meilleur de la nature.

Le lobby a quelques bons fauteuils, une table d’échecs, et une cheminée pour se détendre et un lieu de rencontre. La réception a beaucoup d’informations sur le volcan, il y a un livre d’articles de journaux de l’époque de la plus grande éruption dans les années 60 jusqu’à la dernière activité majeure.C’est tellement intéressant de parcourir les pages et de voir la progression et l’influence que le volcan a eu sur ​​la région dans les 50 dernières années. J’aurai maintenant vraiment souhaité avoir vu les coulées de lave sur le volcan et on m’a dit qu’elles pourraient ne pas revenir avant 200 ou 500 ans ! Je suppose que je dois faire ma réservation maintenant (c’est trop tôt ?)

Le musée de l’observatoire est petit mais également très instructif. Il y a des murs et des panneaux couverts de faits sur le volcan et La Fortuna et il y a aussi un sismomètre qui surveille l’activité du volcan. Avec le sismomètre, vous pouvez voir le mouvement sur ​​le graphique si une activité a eu lieu et c’est intéressant. Malheureusement (ou heureusement), il n’y eu pas de mouvement quand nous étions là, mais quand il était plus actif, je parie que vous auriez pu en avoir vu beaucoup. La surveillance du volcan a commencé après la grande éruption des années 60 mais maintenant on sait ce qu’il faut chercher et les bons instruments à avoir pour faire ce travail.

Aujourd’hui, beaucoup d’hôtels qui sont en cours de construction sont plus du type Resort (grand hôtel de chaîne, comme le Riu) – équipé avec tout, de casinos jusqu’à un quartier commerçant exclusif qui vous retiennent à l’intérieur et ne parviennent pas à vous montrer le vrai Costa Rica. Malgré la taille de la propriété de ce lodge et son éloignement de la ville, les clients ont encore beaucoup de choses à faire et bien des activités pertinentes qui donnent la sensation d’être dans un autre pays. Pas de casinos, pas de bâtiments chics ou énormes, juste un aperçu du vrai Costa Rica, du personnel à l’alimentation en passant par la décoration. Ce n’est pas un 5 étoiles ou un centre de villégiature de formule « tout inclus » mais ce n’est pas le but de cet hôtel, son intention est de donner aux visiteurs une vision réelle et l’opportunité de pouvoir apprécier la nature dans son état plus pur.